Vidéo – Interview de Véronique Béland par France 3 Poitou-Charentes

Du 2 octobre au 18 décembre 2015, Véronique Béland expose « This is major tom to ground control » au centre d’art contemporain Rurart. Au micro de France 3 Poitou-Charentes, l’artiste en dit plus sur son oeuvre.

EXPOSITION

This is major tom to ground control

2 oct. > 18 déc. 2015

Un générateur de texte aléatoire est contrôlé par la réception et l’analyse d’ondes radio provenant du cosmos, reçues par les radiotélescopes de l’Observatoire de Paris. Dans l’installation, on entend d’abord le son de ces ondes radio, une sorte de grésillement plus ou moins agité résultant de leur transposition en fréquences audibles. Puis, le texte produit est progressivement récité par une voix de synthèse, la voix de l’Univers, pour ensuite être imprimé en continu sur une imprimante matricielle.

Plus d’infos sur le site de Rurart

Découvrez l’artiste sur le site de Bipolar

This is major tom to ground control - Véronique Béland, Rurart
This is major tom to ground control – Véronique Béland, Rurart

En marge de l’exposition, Véronique Béland utilisera les locaux de Rurart comme lieu de production. Elle réalisera, à partir de son oeuvre, une série de prototypes graphiques prémices à l’édition d’un catalogue, aux éditions sun/sun.

L’invention du récit :
processus d’édition du recueil de poésie spatiale

« Le cerveau de tout être contient en vérité l’Univers entier »
Major Tom

Ici, c’est l’envers du décor : comment passe-t-on d’un corpus contenant les meilleurs moments de la « voix de l’univers » à un recueil de poésie spatiale, une édition papier ?

Le processus d’élaboration du livre est mis à vue et donne à voir les différentes étapes par lesquelles passent les mots : sélection de phrases, prise de notes, association de fragments, textes écrits avec la voix, copier-coller-couper-composer. Mise en page, partis pris graphiques, phrases superposées, papier calque, transparence du texte et surabondance de mots : des allers-retours incessants entre le fond et la forme. Un livre se tisse en cheminant…

Le vide de la distance n’est nulle part ailleurs, parution au printemps de 2016, sun/sun éditions.

« Avec tout ce corpus cosmique sous la main, il me fallait absolument écrire, mais en passant d’abord par l’acte de lecture : extraire des fragments, construire des bases de données, recoller les morceaux pour fabriquer des narrations. (…) Pendant quarante-cinq jours, j’ai noté, consigné, conservé qu’un très faible pourcentage du contenu, en ne corrigeant que les fautes d’orthographe (apparemment, l’Univers est imparfait). (…) Peu à peu, j’ai perdu la notion du temps. Éternellement le même geste, éternellement la même minute ; huit heures consécutives d’une vie qui se seraient étirées sur huit semaines. La durée est devenue un espace, simplement, un temps vertical où le début ne se distinguait plus de la fin. (…) Si tout se passe comme prévu, ce livre pourra par la suite retourner là d’où il vient : l’Espace. »

Véronique Béland

A propos

Marielle ROSSIGNOL
Marielle ROSSIGNOL

Marielle Rossignol est chargée de communication de la coopérative illusion & macadam. Ses sujets de prédilection sont : la communication Web, le community management, le crowdfunding. Elle accompagne également des porteurs de projets dans la réussite de leurs campagnes de financement participatif, en lien avec KissKissBankBank.

Laisser un commentaire