Succes story ◊ Les secrets d’une web-série réussie, avec Slimane Baptiste et Raphaël Descraques

Réussir sa webserie © Anaïs Vachez

En pleine semaine transmédia et nouvelles écritures, Tropisme a invité Slimane Baptiste Berhoun et Raphaël Descraques pour un atelier intitulé « Comment faire sa web-série ? ». Ambiance décontractée, blagues, conseils et bonnes pratiques… le réalisateur et le comédien de la web-série à succès Le Secret des balls ont livré aux participants quelques-uns des secrets de leur réussite.

Pendant deux heures, deux mots ont résonné, comme deux ingrédients essentiels à la réalisation d’une web-série : ambition & authenticité.

L’AMBITION COMME MOTEUR…

L’ambition doit être la condition première pour réaliser une web-série et doit se retrouver dans toutes les phases du projet, du début jusqu’à la fin, des premières idées à la diffusion finale. D’emblée, Raphaël conseille de “ne pas considérer qu’on puisse faire moins bien parce que c’est sur internet. Pour moi, c’est un contresens car je n’ai jamais considéré que le web soit un sous-média. Il ne faut pas produire avec l’idée de le faire seulement pour les petits écrans (ordinateurs, tablettes, smartphones…) mais au contraire, ne pas hésiter à voir les choses en grand, les opportunités seront d’autant plus nombreuses ! »

…ET L’AUTHENTICITÉ COMME GAGE DE QUALITÉ

Il ne faut pas donner au public ce qu’il veut mais ce dont il a besoin” est une maxime bien connue des scénaristes et que Slimane-Baptiste Berhoun se plaît à réutiliser. Inutile donc de chercher à tout prix à séduire le plus large public dès le début. “C’est une bonne idée sauf que ce premier projet ne fonctionnera pas car il ne sera ni sincère ni authentique” conseille Slimane.

Tropisme 2016 - Rencontre avec la team Frenchball © Margot Valeur
Tropisme 2016 – Rencontre avec la team Frenchball © Margot Valeur

LE PROCESSUS D’ÉCRITURE AU COEUR DU PROJET

Border l’univers de son projet est la première étape indispensable à laquelle vous ne pouvez échapper. “Quel univers (réaliste, fantastique,…), quels personnages, quel cadre ?…”  Autant de questions essentielles qui vous permettront de structurer ensuite votre web-série. L’important est “de synthétiser au maximum pour capter l’attention du public, mais plus c’est court et plus c’est dur à faire, d’autant plus dans une web-série de 1h – 1h40 où il faut trouver un cliffhanger toutes les 10 minutes…” explique Slimane. Raphaël conseille au moment de l’écriture “d’avoir un séquencier pour savoir combien de pages on attribue pour tel ou tel épisode.”

*Le « cliffhanger » ou suspens, désigne, dans la terminologie des œuvres de fiction, un type de fin ouverte destiné à créer une forte attente. Il y a cliffhanger quand un récit s’achève avant son dénouement, à un point crucial de l’intrigue, quitte à laisser un personnage dans une situation difficile, voire périlleuse. Ce type de fin, très fréquent dans les feuilletons, implique souvent une suite.

Aujourd’hui, les formes d’écriture que l’on trouve sur internet – et particulièrement pour les web-séries – font souvent appel au registre humoristique. « C’est le point d’accroche le plus facile pour capter le public, même à la télé les chaînes favorisent les programmes divertissants aux heures de grande écoute » rappelle Slimane. S’il existe des séries dramatiques, c’est plus compliqué de s’inscrire dans ce registre pour les web-séries : « les moyens de production sont moins importants, donc si une technique moyenne peut passer pour une blague, c’est plus compliqué sur du contenu sérieux ! ». « Croire au drame » dans les web-séries viendra sans doute grâce à l’augmentation des moyens financiers alloués mais aussi grâce au développement des pratiques de visionnage sur internet.

Tropisme 2016 - Rencontre avec la team Frenchball © Margot Valeur
Tropisme 2016 – Rencontre avec la team Frenchball © Margot Valeur

ENCADRER LE JEU DES ACTEURS

Les 4 règles de Slimane :

  • Penser la direction d’acteurs comme un travail d’accompagnement du comédien : donner un peu de direction tout en laissant de la place au lâcher-prise, source de bonnes pépites !
  • Ne pas vouloir provoquer systématiquement le rire : « les comédiens connaissent souvent cette déformation professionnelle liée aux sketchs sur le web. Il faut savoir rassurer le comédien, ce n’est pas grave si ce n’est pas drôle à chaque fois !»
  • Les moments les plus drôles sur un tournage ne sont pas forcément les meilleurs passages à mettre au montage… « Vos délires de tournage ne sont pas forcément les délires de votre public, et encore moins quand vous allez couper la scène avant le fou-rire de toute l’équipe ! »
  • Ne pas hésiter à vous appuyer sur d’autres personnes, surtout si vous endossez le double rôle de réalisateur et de comédien. « Sur certains plans, je suis censé jouer mais je suis plus concentré sur les autres que sur mon propre rôle. Je me suis même surpris en train de répéter en même temps les dialogues des autres alors que j’étais filmé… Dans ces cas là, j’ai besoin de quelqu’un sur qui je peux compter pour avoir un regard extérieur».

 

Tropisme 2016 - Rencontre avec la team Frenchball © Margot Valeur
Tropisme 2016 – Rencontre avec la team Frenchball © Margot Valeur

COMMENT FINANCER SA WEB-SÉRIE ?

Raphaël – « On a eu de la chance de se faire repérer il y a 5-6 ans à travers le collectif FrenchNerd à un moment où il n’y avait pas encore trop de web-séries. Mais on a commencé comme tout le monde en s’autoproduisant. »

Slimane – « L’avantage, c’est que ça te donne conscience que beaucoup de choses sont galères et ont un coût. Mais le fait d’être peu à peu accompagnés nous a permis d’augmenter les moyens techniques entre la saison 1 et 2 puis de prendre plus de libertés scénaristiques et d’avoir des temps de tournage plus longs entre la saison 2 et la saison 3 ».

Les sources de financement pour les web-séries sont encore limitées et avant de prétendre à une aide quelconque, armez-vous le plus possible avec des visuels, un synopsis, un budget censé, une note d’intention… Autant d’éléments qui appuieront votre projet et vous apporteront de la crédibilité !

POUR ALLER PLUS LOIN

Plusieurs dispositifs visant à soutenir les projets de web-séries existent :

  • Le Studio 4 de France Télévisions coproduit des web-séries de fiction à hauteur de 40 à 50% du montant total du projet concerné,
  • Les Nouvelles Écritures du réel de France Télévision concentrent leur intérêt vers les docu-fictions et la datavisualisation.
  • Le fonds Web Séries de la SACD
  • Le CNC aide les projets « nouveaux médias ». Il est conseillé d’avoir une lettre d’intérêt de la part d’un diffuseur pour multiplier ses chances.
FINANCEMENT PARTICIPATIF : COMMENT RÉUSSIR SA CAMPAGNE ?

10 ASTUCES DE TOURNAGE


A propos

Marie Kermagoret
Marie Kermagoret

Marie Kermagoret est en charge de l'organisation de la Tropisme Académie. Elle assiste également la direction de la coopérative sur des questions de communication interne et de gouvernance.

Laisser un commentaire