Portraits de jardiniers singuliers

Portrait de Romain et Charles ont monté ensemble l'entreprise Ciel, Mon Radis ! Photo © Margot Valeur

Charles et Romain sont des jeunes pousses mais à l’avenir très prometteur tant leurs idées sont géniales. Il y a un an et demi, ils ont créé ensemble Ciel, mon radis !, une société qui propose d’introduire des jardins partagés dans les quartiers d’affaires.

Les deux entrepreneurs font leurs études ensemble, s’installent en coloc et atterrissent dans une très grande boîte à la Défense pour un stage. Ils remarquent alors que les espaces d’échanges et de rencontre dans les immeubles des grandes sociétés sont presque inexistants. Et les plantes quasi absentes.
C’est de ce constat que germe l’idée de créer un potager modulable, à construire soi-même, sans clou ni vis, et à installer dans les bureaux. Le meuble est adapté à l’espace réduit et aux conditions atmosphériques des bureaux à air conditionné. Le terreau a été pensé pour ne salir ni les mains ni le costard cravate. L’objectif de Ciel, mon radis ! est de rassembler la secrétaire, le stagiaire et le PDG autour du meuble à plantes pour qu’ils fassent connaissance.
Pour leurs premières commandes, Charles et Romain se déplacent dans l’entreprise et organisent des animations pédagogiques pour initier l’homme d’affaire à la culture des herbes aromatiques. Ils cultivent ainsi l’idée d’un “Bar radis sur terre” !

Portrait de Charles de la Boulaye, Ciel, Mon radis ! Photo © Margot Valeur
Charles de la Boulaye, Ciel, Mon radis !
Photo © Margot Valeur

◊ Charles de la Boulaye – La boîte à outils ◊
Tout juste sorti de l’œuf, Charles se retrouve à la tête d’une entreprise innovante. Il a grandi dans un petit village en Vendée, au milieu des fermes et des champs. Il a été spontanément attiré par l’agriculture urbaine quand il a travaillé dans un grand groupe à La Défense. Le mode de vie en ville et surtout dans les entreprises l’a beaucoup fait réfléchir. Charles a choisi le tournevis car grâce à ce projet il a appris beaucoup de choses en menuiserie. Et aussi, il symbolise la boîte à outils. Dans son métier, en effet, Charles est à la fois animateur, designer, jardinier, bricoleur…

Portrait de Romain Balmary, Ciel, Mon Radis ! Photo © Margot Valeur
Romain Balmary, Ciel, Mon Radis !
Photo © Margot Valeur

◊ Romain Balmary – Jardinier militant ◊ 
Même destin rural pour Romain, originaire du Lot. Il grandit à la campagne aussi, dans un village en Normandie. Très tôt, Romain et Charles ont monté un duo qui fonctionne. “Mon objectif serait de pouvoir proposer des jardins partagés dans toutes les entreprises”, commente Romain. Fondamentalement, Ciel, mon radis ! répond à un problème sociétal au sein des entreprises : le manque de partage, de communication entre les gens. Romain a choisi le bouquet de fleur pour le côté symbolique que Ciel, mon radis ! apporte. Et c’est une référence au logo de Green Guerilla, où l’on voit un soldat une main levée avec un bouquet de fleur et un arrosoir dans l’autre.

> Découvrir le projet

Photos réalisées avec les objets de Studio public, Who are you ?

A propos

Margot VALEUR
Margot VALEUR

Margot Valeur est chargée de communication pour le festival Tropisme. Ses études littéraires l’ont conduite à l’École Supérieure de Journalisme de Montpellier, où elle obtient un certificat de compétence à la presse écrite. Pendant ses études, elle sent que la photographie est un complément sensible à l’écriture. Depuis elle pratique photo et journalisme de manière complémentaire et indépendante. En parallèle, Margot Valeur travaille en tant que chargée de projets et de communication dans des structures culturelles. Pendant quatre ans, elle a été chargée de projets au sein du festival de photographie documentaire, ImageSingulières, et a participé à la mise en place de la Maison de l'Image Documentaire à Sète. Pour Mu, Margot Valeur écrit des articles d'actualité, des portraits et des interviews.