Développer un projet de musiques actuelles : 9 conseils de programmateur

Portrait de Julien Bieules, programmateur à El Mediator © Marielle Rossignol

23 mars 2015, Perpignan – Plongée en immersion au coeur de deux lieux emblématiques des musiques actuelles en région, pour les stagiaires de la formation Tourneur-manager. Une question brûle toutes les lèvres : comment « vendre » mon artiste à une salle ? Pour Julien Bieules, programmateur à El Mediator, pas de recette miracle. En revanche, il dévoile une série de bonnes pratiques pour s’adresser aux diffuseurs, viser plus juste, gagner du temps.

1 / Installez-vous localement

Procédez par étapes : un groupe de musiques actuelles qui a déjà une bonne visibilité locale a plus de chances d’attirer un programmateur au niveau régional, car il rassure sur sa capacité à mobiliser du public. Julien rappelle de « ne pas tenter de toucher des grandes salles si vous n’êtes pas passés par les petits lieux phares. Pour exemple, si vous êtes un groupe de rock montpelliérain et n’avez jamais été programmés au Black Sheep, un programmateur se posera des questions. »

2/ Inscrivez-vous à des tremplins

Printemps de Bourges, FAIR, Les InRocks Lab… S’ils ne constituent pas un passage obligé, les tremplins sont très suivis par la branche professionnelle. Un projet musical qui s’y fait remarquer peut rapidement faire parler de lui dans le réseau.

3/ Générez de l’actu

Il est très difficile de vendre un groupe qui n’a aucune actualité. Sortie d’album, tournée, campagne de levée de fonds, concerts… Julien rappelle que « votre actualité permet de mettre en avant votre énergie et l’engagement du public et des autres programmateurs pour votre projet. »

4/ Intéressez-vous à la programmation du lieu

« N’essayez pas de proposer un projet flamenco à une salle qui programme essentiellement du rock. » En ciblant précisément les salles dont la programmation est en lien avec l’esthétique de votre groupe, vous gagnerez un temps précieux.

5/ Soignez votre e-réputation

« Aujourd’hui tout se passe sur Internet – rappelle Julien -. Sur votre page fan Facebook, un programmateur pourra mesurer l’engagement de votre public, mais aussi trouver facilement des photos, et des vidéos qui témoignent de votre présence sur scène. »

6/ Produisez de l’image

« En voyant votre vidéo live, les programmateurs seront assurés de votre énergie sur scène et de votre capacité à mobiliser du public. » Julien précise que « une courte vidéo vaut mieux qu’un texte dithyrambique. Si vous avez un clip à montrer, pensez à l’insérer dans votre mail. »

7/ Anticipez

Julien Bieules conseille également de travailler soigneusement son calendrier. « Anticipez les dates de festivals et les périodes de programmation des salles. Dans le cas d’un festival, il peut être nécessaire de contacter le programmateur 6 mois à l’avance. » 

8/ Un premier contact par mail

« Votre interlocuteur gardera le plus souvent des traces de vos échanges. Mais n’oubliez pas, les programmateurs reçoivent de grandes quantités d’e-mails. Ils n’auront pas toujours le temps de vous lire et de vous répondre. » Ainsi votre mail doit contenir :

  • un objet court, simple et clair, le nom de votre groupe,
  • une phrase d’accroche,
  • du visuel,
  • des liens d’écoute,
  • une vidéo,
  • des liens vers vos réseaux sociaux.

« Nous n’avons pas le temps de chercher une information difficile à trouver. Plus vous nous facilitez la tâche, plus vous avez de chances d’être écoutés », rappelle Julien.

9/ Soyez réactifs

« Le premier contact est établi, s’il est intéressé, le programmateur vous demandera dès lors des fiches techniques, dossiers de presse, textes de communication, etc… ces documents doivent être prêts. Si vous mettez du temps à les envoyer, cela sera pris pour un manque de professionnalisme. »

EN IMAGES – Visite de La Casa Musicale et de El Mediator


 LES DIFFUSEURS DE MUSIQUES ACTUELLES PERPIGNANAIS

 

FORMATION – TOURNEUR MANAGER, DÉVELOPPEUR D’ARTISTES

4 mois de formation pour apprendre à développer la carrière de vos artistes. Maîtrisez l’environnement des musiques actuelles et apprenez à :

  • Comprendre l’intention des artistes et les conseiller dans leur activité de création et de représentation,
  • Créer de la notoriété et promouvoir la proposition des artistes en alliant une approche économique et culturelle,
  • Organiser des tournées et planifier l’accueil d’artistes en représentation,
  • Construire et gérer une organisation pour garantir aux artistes un cadre légal d’exercice de leur activité.

Prochaine session > Janvier – avril 2016

+ d’infos 

A propos

Marielle ROSSIGNOL
Marielle ROSSIGNOL

Marielle Rossignol est chargée de communication de la coopérative illusion & macadam. Ses sujets de prédilection sont : la communication Web, le community management, le crowdfunding. Elle accompagne également des porteurs de projets dans la réussite de leurs campagnes de financement participatif, en lien avec KissKissBankBank.