Compte-rendu : illusion & macadam fait son AG

AGO scic un gout d'illusion © Marielle Rossignol

Le 26 juin 2015, la SCIC réunissait ses sociétaires autour d’une journée d’ateliers, de convivialité et de son AG annuelle. Compte-rendu…

En 2010, l’équipe d’illusion & macadam se lançait dans l’aventure coopérative. Plusieurs mois de travail, une charte, des statuts et une incubation plus tard, notre Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) voyait le jour. Aujourd’hui, elle compte 39 sociétaires. Salariés, fondateurs, partenaires, usagers… tous contribuent au choix des orientations du projet. La rencontre annuelle organisée autour de l’Assemblée Générale servait un seul objectif : envisager les nouveaux territoires, faire évoluer la gouvernance, observer des projets inspirants pour dessiner la coopérative de demain…

Image-1

10h – Imaginer les services de demain avec la méthode Agile

Initialement utilisée dans les start-ups du numérique pour optimiser le développement de logiciels, la méthode Agile permet de gagner en souplesse et en réactivité en s’appuyant sur la collaboration de pair à pair. Le 26 juin, Emily Lecourtois (La Petite, Toulouse) a appliqué cette méthode à notre coopérative culturelle. Explications…

La méthode Agile est centrée sur le consommateur. Elle permet de définir ses profils, ses attentes, ses besoins et l’associe en permanence à toutes les étapes de développement d’un projet ou d’un service. Emily rappelle que “ dans nos entreprises culturelles, la question du public est parfois oubliée au profit du projet. Pourtant, que ce soit en termes d’action culturelle ou de services, l’usager est un point central : sans lui, pas de projet.” 

Emily s’inspire de cette méthode et l’adapte à de petites et moyennes organisations de services : “Dans de très grandes entreprises, la méthode est un outil de travail très structuré, qui permet, à travers un Workflow* de suivre toutes les tâches à faire, en cours, terminées. Dans une entreprise de petite ou moyenne taille, c’est avant tout une méthode de prise de parole et de construction collective. Elle permet de casser la censure qui opère dans les réunions classiques et de faire émaner, à travers des idées en apparence incongrues ou revenant régulièrement, des  orientations fortes pour le projet.”

Au coeur de ces ateliers, un animateur, utilisant des objets destinés à libérer la créativité : post-it, feutres de couleur, pâte à modeler… ou des outils spécifiques comme la Product Box** ou l’Empathy map***. “Le principe de réussite de l’Agile c’est d’avoir un très bon animateur ayant la capacité de tenir le temps, de faire parler tout le monde et de faire émaner des réflexions spontanées des orientations pour le projet.”

Si en surface, la méthode Agile s’apparente au jeu, elle répond surtout à un enjeu fondamental pour notre SCIC : comment, dans un monde en mutation, garder de la souplesse dans la production de nos services ? Comment les adapter en permanence alors que tout s’accélère ? “Travailler cette méthode chez illusion & macadam a du sens, car c’est une entreprise en mutation permanente. Par ailleurs, à travers ses sociétaires, ce sont toutes les entités ayant un lien avec le projet qui sont autour de la table : fondateurs, salariés, prestataires, partenaires, usagers…”

*Un Workflow (traduisez “flux de travail”) est un schéma représentant le circuit de fabrication d’un service et les différentes tâches à accomplir, en cours, terminées.

**Avec la Product Box, les participants « designent » et “pitchent” sur un nouveau service de leur entreprise.

***l’Empathy map est un outil permettant de se mettre à la place de l’usager, sur un plan émotionnel. A partir d’un dessin, les participants définissent ce qu’il ressent, ce qu’il pense, les problèmes qu’il rencontre, les besoins qu’il peut avoir.

Image-1

16h – Comprendre la réforme des territoires

Une intervention de Jules Nyssen. Compte-rendu proposé par Yves Bommenel

La réforme territoriale en cours va amener de nombreux changements pour le secteur culturel mais aussi bien évidemment pour les citoyens. Jules Nyssen, avocat conseil, est venu nous présenter quels en sont les enjeux pour lui. Au-delà de ses compétences professionnelles, son expérience de Directeur Général des Services de la Région PACA et de la Ville de Montpellier lui permet d’avoir une vision concrète du chantier administratif, législatif ou social comme d’en mesurer les conséquences politiques. Avec notamment la fusion de notre région le Languedoc-Roussillon avec Midi-Pyrénées, la métropolisation de l’agglomération de Montpellier, ces questions doivent animer nos réflexions sur l’avenir de nos métiers, de notre structure comme de notre écosystème.

Son exposé part du contexte même de cette réforme :

  • Une crise budgétaire sans précèdent avec la fin de l’assurance offerte par l’État
  • Une crise politique (défiance démocratique / complexité de la demande sociale)
  • Un complexe enchevêtrement de pouvoirs
  • Un processus inachevé à l’issue incertaine (difficulté à discerner la stratégie globale)
  • Une grande absente : la réforme de la fiscalité locale

En replaçant cela dans l’histoire de nos institutions, il a rappelé que ce processus de décentralisation et de déconcentration a toujours été en débat et reflète une vision de la vie démocratique et pas uniquement de son organisation.

L’étude du contenu des lois RCT, MAPAM et NoTRE a été mise en perspective en fonction de leurs processus et impacts locaux. Le lien avec les lois sur l’ESS et sur la Croissance et l’Activité donne aussi un éclairage particulier aux débats de l’AG de la Scic.

En conclusion si les enjeux managériaux pour les collectivités, les institutions ou les services de l’état sont colossaux, il est impératif d’apporter une lisibilité dans le nouvel organigramme territorial, de maintenir les moyens pour continuer à produire des services publics et d’intérêts généraux comme de créer des espaces de concertation.

Pour aller plus loin : http://www.gouvernement.fr/action/la-reforme-territoriale ou http://www.lagazettedescommunes.com/themes/reforme-territoriale/

17h – Assemblée générale de la coopérative

Retour sur 2014, élection du gérant, orientations 2015/2017… découvrez en images le compte-rendu de l’assemblée générale

Cliquez sur l’image ci-dessous pour découvrir l’année 2014 en 27 événements clé.

Evenements-clef-2014

Découvrez les 7 nouveaux sociétaires de la Coopérative :

A propos

Marielle ROSSIGNOL
Marielle ROSSIGNOL

Marielle Rossignol est chargée de communication de la coopérative illusion & macadam. Ses sujets de prédilection sont : la communication Web, le community management, le crowdfunding. Elle accompagne également des porteurs de projets dans la réussite de leurs campagnes de financement participatif, en lien avec KissKissBankBank.

Laisser un commentaire