Deuxième jour de Tropisme : Le goût du (ré)créatif by MakeSense

Tropisme Festival

« Tropisme, c’est un festival créatif et récréatif ! » assume Vincent Cavaroc, directeur artistique du Festival. On confirme pour deux choses : la créativité des projets présentés, et, en fin de compte, on se marre bien…

Le programme du jour est léger et se déguste avec curiosité : interview avec les deux origines de Tropisme (Sébastien Paule et Vincent Cavaroc), conférence sur la French Tech et une gourmandise à base d’huîtres étoilées. On dit oui.

Découverte de Vincent et Sébastien : à priori, ces deux là entretiennent plus qu’un simple partenariat. Ça joue humour, ça tourne débat, on en sait encore un peu plus sur ce festival augmenté. Tropisme connecte les univers : sciences et art, culture et engagement, suivant les tendances d’une société de la connexion. La différence ? On ne parle pas d’hyperlien ici, mais bien d’un lien réel et tangible entre participants.

Vincent Cavaroc & Sébastien Paule
Sébastien Paule & Vincent Cavaroc

On quitte nos deux compères car la conférence va démarrer. La French Tech a débarqué pour nous parler de son incubateur de Start-Up, ainsi qu’un duo d’applications Cocorico qui font baver d’envie : Waynote et To See Or Not To See. Chacun y va de sa vision de la tech en France et de l’importance de favoriser les projets naissants. Waynote se présente comme une app « qui raconte les paysages au fil de l’autoroute » en s’intégrant à la technologie des voitures connectées. Mieux qu’une carte, on voyage dans le paysage au gré des anecdotes sonores. To See Or Not To See, quand à elle, propose une logique de « Bouche à Oreille » sur les festivals culturels français. Ainsi, on profite des spectacles, on les note et on partage son point de vue pour son voisin de manière à rendre ses choix judicieux.

Courte journée ce jeudi puisque nous arrivons déjà à la dernière partie de la soirée : un remix d’huîtres. Eric Stil aux commandes des platines et Christian Qui avec la Pêcherie Montpellier aux commandes des huîtres. Le public change d’allure, mais pas d’émotion. Le rythme de Stil se porte comme les gestes de Qui sur son oeuvre à l’odeur de zinc. Une synergie originale et flottante dans l’air, à l’instar des idées dans les esprits des curieux du jour. Tropisme s’endort sans forcer pour un lendemain qui s’annonce chargé…


Art et Sim

 

Simon et Arthur, les deux reporters travaillant chez MakeSense STORiES en reportage sur le Festival Tropisme 2016.

A propos

MakeSense Stories
MakeSense Stories

MakeSense Stories raconte l'histoire d'artistes et d'entrepreneurs sociaux inspirants à travers le monde. MakeSense Stories est un web-média propulsé par la communauté MakeSense. MakeSense Stories envoie deux reporters en immersion pendant 2 jours, au coeur du festival Tropisme 2016...

Laisser un commentaire