Les conseils d’un financeur pour financer votre projet

En octobre, illusion & macadam ouvrira à Montpellier la 3ème promotion de sa formation professionnelle Entrepreneur culturel à l’ère numérique, avec l’appui d’une vingtaine d’expert.e.s de la culture et de l’entrepreneuriat. Au programme pour les stagiaires, 5 semaines d’immersion à la Halle Tropisme (le tiers-lieu de 4000m2 créé par illusion & macadam et ouvert depuis janvier 2019 à Montpellier) pour aborder des sujets stratégiques et pratiques : business plan, offre de services, partenariats et financements, communication, structuration juridique… Chaque année, les stagiaires repartent avec une boîte à outils personnalisée, une meilleure connaissance du secteur et des compétences renforcées pour lancer, développer ou faire pivoter leur projet. Frédéric Lanet (directeur des opérations chez France Active) fait partie des expert.e.s missionnés sur cette formation. Il y abordera le financement de projets et accompagnera les stagiaires dans l’élaboration de leurs pitchs. Nous lui avons demandé quels conseils il donnerait à un porteur de projet qui veut se lancer.

Qu’est-ce que France Active ?

France Active est un mouvement associatif créé en 1988. Notre mission est d’accompagner les entrepreneurs engagés à chaque étape de la vie de leur entreprise : émergence création/reprise, développement, transformation… Nous apportons des financements pour les entrepreneurs engagés dans la création de leur propre emploi et dans la dynamisation de leur territoire, dans la préservation de l’environnement, dans la réduction des inégalités, dans la création de chantiers d’insertion, en collectif… Nous nous adressons en particulier aux entrepreneurs dont le projet
d’entreprise dépasse la seule recherche de profit. Ensemble, nous contribuons au développement d’une économie plus durable et plus inclusive.

Qu’y fais-tu ?

Je suis le Directeur des Opérations, concrètement j’encadre les conseillers en financement solidaire qui travaillent sur les cinq département de l’Est de l’Occitanie.

Quels conseils donnerais-tu à un entrepreneur culturel qui souhaite se lancer ?

NE VOUS FAITES PAS SOUS-FINANCER c’est une des erreurs les plus fréquentes ! Il faut définir ses besoins financiers en fonction de son projet et non en fonction de ce que vous ou votre entourage suppose possible. Une fois les besoins évalués, il vaut mieux être sur-financé que sous-financé, dans le premier cas vous aurez une trésorerie supplémentaire, dans le second vous aurez besoin d’un découvert qui coute très cher.

NE RESTEZ PAS SEUL.E DANS VOTRE PROJET créer une entreprise est toujours une aventure, aventure pour laquelle il faut disposer de beaucoup beaucoup de compétences ! Aussi il nous semble très utile d’avoir un regard extérieur, d’être en contact avec des spécialistes de la création d’entreprise, de profiter des dispositifs et aides existantes. Par exemple les chambres consulaires proposent des stages, sessions courtes… l’Agence France Entrepreneur propose également des informations utiles aux entrepreneurs. Dans tous les cas il ne faut pas hésiter à rencontrer les acteurs locaux qui travaillent sur l’entrepreneuriat, ça peut apparaître comme une perte de temps mais cela pourra éviter de faire des erreurs aux conséquences parfois lourdes.

SOYEZ TRANSPARENT.E lors de votre parcours de création vous allez rencontrer plusieurs partenaires, plusieurs banques… n’ayez qu’une seule version de votre projet car ces différents acteurs sont tous en contact et susceptibles d’échanger des informations. Si un même projet est présenté différemment il apparaitra alors comme peu crédible, voire carrément bidon. Il ne faut donc pas hésiter à partager des informations identiques à vos partenaires: cohérence, transparence, préparation sont les caractéristiques d’un bon dossier !

SOYEZ OPPORTUNISTE dans le bon sens du terme c’est à dire d’être souple et en veille, capable de saisir les opportunités de nouvelles activités comme de sentir les évolutions du marché, les nouvelles tendances…. En effet, la principale force d’une TPE par rapport à une grande entreprise, c’est sa souplesse, sa rapidité à proposer de nouveaux produits ou services, il faut donc en profiter !

Merci Frédéric !

Si vous souhaitez aller plus loin et profiter des conseils de Frédéric, consultez la page de la formation Entrepreneur culturel à l’ère numérique ou contactez-nous. Cette formation est financée pour les demandeurs d’emploi par la Région Occitanie et accessible avec un financement OPCO. Consultez la page financements de notre site pour en savoir plus.

Pour compléter votre lecture, vous pouvez aussi consulter les articles suivants : 10 conseils pour entrepreneur créatif en herbe par Alter’Incub et Gardez les bras et les jambes à l’intérieur du véhicule (et les pieds sur terre) par Jean-François Vial.

 

Frederic Lanet ©Luc Jennepin

A propos

Marielle ROSSIGNOL
Marielle ROSSIGNOL

Marielle Rossignol est chargée de communication de la coopérative illusion & macadam. Ses sujets de prédilection sont : la communication Web, le community management, le crowdfunding. Elle réalise également les reportages photo.

Laisser un commentaire