Amandine Orriols, de Newake à SuperSouper : récit d’une entreprise qui pivote

Amandine Orriols est le parfait exemple d’une entrepreneuse qui (se) bouge. Quand nous avons commencé à travailler avec elle(1), elle était à la tête de Newake et organisait des « beforeworks » bien-être et business. Nous l’avions d’ailleurs déjà interviewée (relire Amandine Orriols, changemker du matin). Aujourd’hui, Amandine et son entreprise ont pivoté. Pourquoi ? Comment ? Elle nous dit tout…

(1) Amandine intervient dans le cadre de la formation Entrepreneur culturel à l’ère numérique

Vous avez lancé Newake, le beforework bien-être & business, en décembre 2015 , aujourd’hui où en êtes-vous ? Que faites-vous ?

Nous avons lancé le beforework bien-être et business Newake en décembre 2015, puis nous avons développé la communauté et les événements pendant 2 ans, sur 4 villes en France. Début 2018, nous avons pris la décision de clôturer ce chapitre des beforeworks pour nous lancer dans un nouveau projet : SuperSouper. En deux mots SuperSouper c’est un accompagnement pour celles et ceux qui ont décidé de mieux manger mais ne savent pas par où commencer (ou n’ont pas le temps de s’y pencher). C’est un blog, des vidéos et surtout un Club. Le Club SuperSouper c’est :
  • Chaque semaine : les recettes de tes 5 dîners, planifiés pour toi, optimisés pour le zéro gaspi (des recettes simples, saines et super bonnes)
  • Sans gluten & sans lait de vache
  • La liste de courses associée pour gagner du temps et économiser
  • Une option végétarienne pour tous les plats
  • Des conseils cuisine, santé, nutrition.

 

Comment avez-vous décidé de faire pivoter votre projet ?
Quel a été l’élément déclencheur ?

En sillonnant la France pour nos évènements grand public mais aussi en entreprise, nous nous sommes rendu compte de 2 choses :
  • L’énergie d’un événement que les gens viennent chercher est géniale mais ce n’est pas suffisant pour les accompagner dans un changement de mode de vie durable (si l’on parle mieux-être, nutrition, etc).
  • Après un déclic, nous avons besoin d’outils au quotidien pour naviguer dans ce changement. Et puis, au-delà de ce constat, nous avions cette envie de créer plus de liberté dans nos vies personnelles et professionnelles, de se créer l’espace et la liberté de travailler de plusieurs endroits, peut-être aussi plus proche de la nature. D’où ce choix du format digital.

© Mathias Chauvy
© Mathias Chauvy

Quel est votre « Why » ?

Créer le déclic, aider les gens à vivre consciemment, sainement et à manger délicieusement.

Comment avez-vous ciblé le besoin ? Et auprès de qui ?

À l’époque de Newake, nous faisions des questionnaires feedback après chaque évènement et c’était déjà un besoin que nous avions relevé, ce besoin d’outils, d’accompagnement pour « l’après-évènement ». Avant de lancer le Club SuperSouper, nous avons fait un test grandeur nature en organisant un challenge gratuit pour « Mieux Manger à la Rentrée » : 5 jours de recettes pensées autour de thèmes de nutrition clés (dont on envoyait un bref topo chaque jour). Le challenge a été largement suivi et c’est après le retour des participants de ce challenge (environ 450) que nous avons créé notre premier produit « Le Club SuperSouper ». Dans tous nos choix, nous fonctionnons avec la méthodologie « Build-Measure-Learn Feedback Loop » (méthode agile Lean Startup).

Quels sont les premiers retours ?

Les premiers retours sont plus que satisfaisants et nous grandissons chaque semaine la communauté de nos membres. Dans cette même démarche de Build-Measure-Learn Feedback Loop, nous avons déjà lancé les premiers questionnaires de satisfaction et les retours à chaud sont très motivants.
© SuperSouper

Comment voyez-vous le projet d’ici 2 ou 3 ans ?

Nous avons une idée d’où nous souhaitons amener SuperSouper, avec plus de programmes d’accompagnement ciblés (notamment : changement d’alimentation – devenir végétarien, sans gluten, ou autre changement, optimisation du métabolisme, perte/gain de poids, etc) ainsi que la création d’un e-shop avec une gamme d’ustensiles de cuisine utiles pour manger sainement. Mais ce n’est qu’une idée qui encore une fois peut évoluer au fil des retours utilisateurs.

Quel conseil pour un entrepreneur en 2019 ?

Build-Measure-Learn. C’est tellement important d’écouter sincèrement ce que nos clients ou utilisateurs ont à nous dire et se laisser surprendre par la manière dont notre projet évolue pour s’adapter aux réels besoins. Ne pas s’attacher à son idée de départ c’est très important.

Qu’est-ce qui te donne l’envie d’entreprendre tous les matins ?

Deux choses :
  1. L’idée qu’une petite action de ma part aujourd’hui pourra rendre ton quotidien plus doux, plus facile, plus heureux.
  2. L’opportunité que cette journée me donne de mettre une pierre de plus à l’édifice pour me créer la vie que je souhaite.

 

Merci Amandine !

Propos recueillis par Anne-Charlotte Eriau

 

A propos

Marielle ROSSIGNOL
Marielle ROSSIGNOL

Marielle Rossignol est chargée de communication de la coopérative illusion & macadam. Ses sujets de prédilection sont : la communication Web, le community management, le crowdfunding. Elle réalise également les reportages photo.

Laisser un commentaire